Les croix

 

 La devise des chartreux :  « Stat crux dum volvitur orbis » ( Le monde tourne, la croix demeure), cette devise est bien confirmée par la présence sur le territoire d'un certain nombre de croix installées par les chartreux . 

Dés leur installation, les chartreux créent un désert autour de leur monastère constitué essentiellement de forêts, de bois.

 aux XVIIème et XVIIIème , les moines, soucieux de matérialiser ce désert, placent des bornes, des croix pour marquer cet espace ( croix de l'âne, des Fayots, d'Andan).

D'autres, plus éloignées sont là pour régler les querelles de territoire en délimitant les espaces fonciers des mas ou ténements appartenant aux chartreux ainsi que les divisions seigneuriales et judiciaires. Ces croix marquent et matérialisent, dans le paysage et dans les esprits, le temporel cartusien. 

 

  

 

Différents documents témoignent de la fonction de ces croix : 

  • Le bail de métairies pour la métairie de Montavert le 28 Aout 1727 indique "chemin tendant de la dite chartreuse à la croix de Montavert de Midy et nuit, la dite crois du costé de jour de métairies" . Il s'agissait de définir la limite d'un bois de taillis et d'un droit de chauffage accordé au métayer.
  •  Le plan figuré du mas de la Forêt-Gentille (à Comps) indique que la croix du Fun sépare les Ancizes de la Rossignole et de Fontelun.

 

Toutes ces croix sont en pierre de Volvic et semblent avoir eu un fût de deux à trois mètres de haut. Le croisillon en forme de croix de Malte porte en son centre une empreinte ovoïde avec une partie des armoiries de la chartreuse sculptées : un agneau pascal en méplat marchant à gauche et soutenant obliquement une croix dans sa patte gauche repliée à angle droit. 

Selon l'Abbé Mioche, certaines ont été détruites à la Révolution mais il en dénombrait encore 14. (voir Copie du document abbé Mioche) 

Aujourd'hui certaines ont disparu ou ont été remplacées.  

  

 LA CROIX DE L'ANE  (1674)

 

 

 

Selon l'abbé Mioche, cette croix placée au milieu du village de Montavert, a été baptisée croix de l'âne car "cette croix marquait le chemin qui descendait au monastère, or ce chemin au commencement, était tellement en pente et si mauvais, que les chars ne pouvaient pas l'emprunter. Aussi, des ânes et des mulets attendaient là pour transporter les marchandises. Les chartreux érigèrent en celle endroit une croix. On appela ce lieu, la croix de l'âne". 

 

Il indique aussi qu'elle existe encore mais elle est un peu endommagée .On dit dans le pays que l'un des propriétaires à essayer de la transporter ailleurs, sur quelques chemin plus fréquenté mais que divers phénomènes surnaturels l'obligèrent à rapporter la croix là où les R.P. chartreux l'avaient  placée".

 

 Aujourd'hui cette croix est installée au cimetière des Ancizes, datée de 1674.

Elle présente en une seule pièce une croix florencée avec à la base du croisillon une frise sur trois faces présentant des personnages allégoriques. 

 

 

                                         
LA CROIX DU CLAUPET à l'entrée du village du Soulier (1668)

L'abbé Mioche raconte que cette croix  "avait été cachée pendant la Révolution par un habitant de Farges qui, après la tourmente, la plaça près de sa maison. En 1881, des habitants du village s'en emparérent pendant une nuit et la rétablir à l'endroit où elle avait été érigée par les chartreux. Alors, le fils de celui qui l'avait cachée, un vieillard de 84 ans porta plainte auprès du curé de Comps et exigea qu'elle soit ramenée près de la maison, menaçant de faire feu sur ceux qui oseraient renouveler un pareil scandale. "

 

 

 

Ces différents épisodes peuvent expliquer la disparition du fût de cette croix qui ne conserve plus aujourd’hui que le socle en trapéze et le haut du croisillon.

Le symbole du mouton n'est plus dans son intégralité.

On remarque que la sculpture de l'agnus dei est dos au chemin. et que le croisillon se termine par des boutons.  

 

LA CROIX DE MONTAVERT 

             

Elle se trouvait prés de la porte du couvent. Il ne restait plus que le dé. Elle a été refaite par Yves Gaude en 2006 et placée sur la terrasse du site.

 

LA CROIX DE BIOLLET 

             

 Sur la route qui va des Ancizes à l'Etreille ne disposait plus que de son dé.
Un croisillon sculpté par Yves gaude a été replacé en 2014. C'est la seule
croix qui porte son nom gravé sur le dé. 



 

 

LA CROIX MALLET

Sur la route, en sortant des Ancizes pour aller au village de Boucheix, 

selon l'abbé Mioche elle était datée de 1777  mais seul le dé aujourdhui est d'origine. 

 

 

LA CROIX DE FRUN 

 

 

 

                                         

LA CROIX DE COMPS

 

Croisillon en croix de malte qui ne semble pas avoir eu de frise. 

Le fût a pu être endommagé. Elle ne porte aucune mention sur le dé.

 

LA CROIX D'ANDAN ou croix du Clos à Saint Jacques d'Ambur

L'abbé Mioche nous indique que cette croix "se trouvait autrefois sur le bord d'un chemin dans ces derniers temps le chemin ayant été abandonné et tracé sans un autre point. Cette croix se trouve au milieu d'un champ ". Depuis elle a été déplacé et se trouve désormais à nouveau en bordure de chemin. Mais elle a subit quelque dommage au niveau du bas du croisillon et du haut du fût  

       

 

 

 

Page:  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  ()